Services

Vos maux Maux de dos

image

On entend souvent...

  • « Mon dos barre facilement quand je me penche vers l'avant et que je remonte. »
  • « Mon nerf sciatique débarque tout le temps. »
  • « Je ne peux pas rester assis ou debout longtemps, je fatigue. »
  • « Je n'ai pas mal au dos, mais j'ai toujours une raideur ou un inconfort. »

Le problème

Le problème se situe souvent au niveau des disques ou facettes des vertèbres, qui bougent trop à certains niveaux, ce qui crée des spasmes musculaires de protection. Ce phénomène peut se produire plusieurs fois chez une même personne qui développera des compensations et une peur de bouger.

Il se produit alors un cercle vicieux : douleur et inflammation, tension musculaires, compensations, vertèbres trop mobiles et vertèbres trop raides, manque de coordination globale, faiblesse musculaire et ça recommence; douleur et inflammation, compensations, etc.

Des solutions

Pour les douleurs au dos, il est primordial de commencer par en déterminer les causes et évaluer votre condition. En effet, l’approche préconisée pour le traitement varie entre autres selon la nature de la douleur (sacro-iléite, hernie, entorse, arthrose, musculaire, facettaire, posturale), le stade de guérison ou d’évolution, la durée de la douleur et les antécédents, votre âge et votre condition physique.

Le succès des traitements réside dans la combinaison de plusieurs approches, dont :

  • Les massages profonds et myofasciales.
  • La thérapie manuelle (mobilisations des vertèbres et articulations périphériques raides comme le bassin, la hanche, les épaules, etc.).
  • La stimulation intramusculaire avec aiguilles d’acupuncture (technique de Gunn).
  • Des exercices spécifiques pour rééquilibrer la musculature (Souplesse, mobilité articulaire, renforcement, stabilisation).
  • La rééducation de la posture.
  • La simulation de vos tâches quotidienne et l’enseignement des mouvements et positions à adopter.
  • Le taping.
  • L'électrothérapie (Ultrason, courant diadynamique, interférentiel, etc.).
  • La fasciathérapie.
  • L’enseignement de techniques d’auto-soulagement de la douleur (TENS, auto-massage, glace, chaleur, crèmes analgésiques, respiration, etc.).
  • Possibilité de référence en kinésiologie pour reconditionnement, remise en forme, préparation aux activités sportives.

Nos professionnels sauront vous conseiller si vous avez besoin d’une infiltration en complément des traitements et/ou besoin d’une investigation supplémentaire comme un rayon-x, résonnance magnétique ou autre.