Services

Vos maux Douleur au coude

image

On entend souvent...

  • « J’ai mal quand je soulève une tasse de café ou autre. »
  • « J’ai mal en ouvrant une poignée de porte ou en tournant la clé de la voiture. »
  • « J’ai mal en tapant au clavier ou en écrivant longtemps. »
  • « Je manque de force dans le bras, moins d’endurance. »

Le problème

L’épicondylite ou épicondylopathie est la condition la plus rencontrée en clinique. L’épicondylite est une inflammation ou douleur de l’épicondyle (os pointu du coude où s’attachent les tendons).

La plupart du temps, la douleur dans cette région est provoquée par l’irritation et la contracture des muscles de l’avant-bras. Peu importe votre diagnostic, nous vous recommandons de faire évaluer votre condition afin de déterminer les causes et améliorer votre fonction.

Cependant, une douleur au coude tient souvent son origine d’un problème au cou (dysfonction des vertèbres et/ou contractures musculaires)? En effet, le nerf radial, qui « nourrit » les muscles de l’avant-bras, prend son origine au cou. Ainsi, il faut bien souvent traiter le cou pour régler les causes et prévenir les récidives.

Autres conditions du coude fréquemment traitées à la clinique :

  • Golfer’s elbow (épithrochléite ou tendinite des fléchisseurs du poignet);
  • Séquelles post-fracture;
  • Bursite;

Des solutions

Dans le but de déterminer le traitement qui vous convient, il est important de déterminer les causes du problème et d’évaluer votre condition. L’approche préconisée varie entre autres selon la nature de la douleur, le stade de guérison ou d’évolution, la durée de la douleur et les antécédents, votre âge et votre condition physique.

Le succès des traitements réside dans la combinaison de plusieurs approches, dont :

  • Les massages profonds et myofasciales.
  • La thérapie manuelle (mobilisations articulaires du coude, du cou,…).
  • La poncture en physiothérapie (utilisation d’aiguilles)* est très efficace pour traiter ce problème.
  • La poncture en physiothérapie (utilisation d’aiguilles)* est très efficace pour traiter ce problème.
  • La rééducation de la posture.
  • La thérapie par onde de choc (le shockwave) (insérer le flyer fait par myriam).
  • La simulation de vos tâches quotidienne et l’enseignement des mouvements et positions à adopter (ex : racler, balayeuse, couper du bois, laver des fenêtres,…).
  • Le taping.
  • L’électrothérapie (Ultrason, interférentiel, etc.).
  • La fasciathérapie.
  • L’enseignement de techniques d’auto-soulagement de la douleur (TENS, auto-massage, glace et chaleur, crêmes analgésiques, etc.).
  • Conseils sur le port d’une orthèse.

Nos professionnels sauront vous conseiller si vous avez besoin d’une infiltration en complément des traitements et/ou besoin d’une investigation supplémentaire comme un rayon-x, résonnance magnétique ou autre.