Services

Vos maux Douleur à l'épaule

image

On entend souvent...

  • « Je ne peux plus dormir sur mon épaule. »
  • « J’ai mal quand je lève le bras dans les airs. »
  • « Je dois prendre l’autre bras pour forcer. »
  • « Je ne peux plus attacher mon soutien-gorge en arrière. »

Le problème

Il faut être très vigilant avec une douleur à l’épaule et consulter rapidement si vous avez de la difficulté à lever le bras. Une tendinite persistante peut évoluer en capsulite, qui prend plusieurs mois ou années avant de guérir.

La plupart du temps lorsqu’une personne se présente avec une douleur à l’épaule, il s’agit d’une « tendinite » ou tendinose de la coiffe des rotateurs*. Une tendinite est l’irritation d’un tendon (corde qui attache le muscle à l’os).

Dans bien des cas, le tendon se trouve pincé entre l’os de l’omoplate et la tête de l’humérus lorsque la main est à la même hauteur que l’épaule ou plus haute.

Des solutions

Dans le but de déterminer le traitement qui vous convient, il est important de déterminer les causes du problème et d’évaluer votre condition. L’approche préconisée varie entre autres selon la nature de la douleur (musculaire, facettaire, posturale, hernie, entorse, arthrose ou autres), le stade de guérison ou d’évolution, la durée de la douleur et les antécédents, votre âge et votre condition physique.

Le succès des traitements réside dans la combinaison de plusieurs approches, dont :

  • La thérapie par onde de choc (le shockwave) (insérer le flyer fait par myriam) Très efficace pour les « tendinites » de plus de 6 mois.
  • Les massages profonds et myofasciales.
  • La thérapie manuelle (mobilisations articulaires de l’épaule, cou et autres au besoin ex : coude,…).
  • La poncture en physiothérapie (utilisation d’aiguilles)*.
  • Des exercices spécifiques pour rééquilibrer la musculature entre l’omoplate, l’épaule, le cou et le dos.
  • Exercices de souplesse, mobilité articulaire, renforcement, stabilisation.
  • La rééducation de la posture.
  • La simulation de vos tâches quotidienne et l’enseignement des mouvements et positions à adopter (ex : racler, balayeuse, couper du bois, laver des fenêtres,…).
  • Le taping.
  • L’électrothérapie (Ultrason, interférentiel, etc.).
  • La fasciathérapie.
  • L’enseignement de techniques d’auto-soulagement de la douleur (TENS, auto-massage, glace, chaleur, crèmes analgésiques, etc.).
  • Possibilité de référence en kinésiologie pour reconditionnement, préparation aux activités sportives.

Nos professionnels sauront vous conseiller si vous avez besoin d’une infiltration en complément des traitements et/ou besoin d’une investigation supplémentaire comme un rayon-x, résonnance magnétique ou autre.